Salon manga Épitanime 18 en 2010 à Paris Kremlin Bicêtre, No-Xiciens, No-Xiciennes
DATES & LIEU
  • 28, 29 et 30 mai 2010
  • Paris, Porte d’Italie
  • 5 000 visiteurs
  • Présent en tant que visiteur
NOTE DE LA CONVENTION

Pas de note quand visiteur.

COMPTE-RENDU DE L’ÉPITANIME 18

Épitanime particulier puisqu’il n’y avait que San Lee et Torog à s’être déplacés, en visiteur, et seulement le dimanche ! Particulier aussi parce qu’il pleuvait, ce qui est plutôt rare pour un Épitanime… Des problèmes d’organisation entre staffs, une fuite qui n’a rien arrangé le jeudi et qui a inondé une partie du sous-sol… Bref, cet Épitanime était peut-être l’aboutissement de ce que nous ressentions avec les Épitanimes précédents : la convention a presque divisé par deux son nombre de visiteurs et paraît nettement sur le déclin.

Nous n’étions là que le dimanche, mais nous avons quand même été marqués par diverses choses, notamment au niveau des fanzines : certains principaux fanzines étaient absents ! Il n’y avait pas Méluzine (??!), Nemesis, The Chamallows, Sweeby, Raynart… Apparemment, le peu de visiteurs ont fait que les fanzines ont réalisé de mauvaises ventes, et certains parlaient de ne pas revenir à la prochaine édition…

Au niveau des autres stands, le dimanche, il n’y avait pas de stand DDR ni Guitar Hero, pas de Super Street Fighter 4. Les boutiques pro étaient nombreuses et variés, un bon point : stands de mangas, de mangas d’occasion, le système de dépôt-vente de l’Épitanime, des vêtements, des goodies, des dvd. Seul point négatif : l’Épitanime n’a pas autorisé la vente de hentai cette année ! C’est une honte (ben quoi…) ! Mais les boutiques prennent vraiment le pas sur l’espace amateur, ceux-ci sont de plus en plus reclus, notamment dans le couloir où presque personne ne circulait.

Au niveau animation, on retrouvait Mugenji pour les cours et concours de dessin, les jeux sur scène de l’association Épitanime, KenshinLéo de Lyon Hoshi était présent comme d’habitude pour présenter le cosplay. Le cosplay, qui comme d’habitude, a été particulièrement minable : cette année, beaucoup de textes pré-enregistrés, des baratins nuls, et qui plus est, mal enregistrés avec un son saturé et grésillant où l’on ne comprenait rien… Sinon, les éternels danses et prestations syndrôme du cosplayer “je-fais-de-la-merde-mais-monter-sur-scène-ca-me-fait-bander”… Sérieusement, à quand des vraies prestations comme au défunt Cartoonist ? Trois groupes sont quand même ressortis du lot : les deux groupes Saint Seiya et le groupe XYZ. Pour le reste, on retrouvait les animations comme le jeu de go, qui a plutôt bien marché vu que la salle était pleine à chaque fois que nous y sommes passés.

L’attraction-phare de cette édition était tout de même les Haruhistes qui ont réussi à faire venir Nozoi Ito, la character designer du personnage Haruhi Suzumiya. Félicitations à eux, même si nous n’avons pas pu avoir leur fanzine numéro 2… Grrr…

Quel avenir pour Épitanime ? Honnêtement, à la vue de cette édition, de la réaction des autres fanzines, de l’absence de certains, nous nous demandons comment va être l’édition de l’an prochain… C’est un coup dur pour l’Épitanime, nous espérons qu’ils se rattraperont avec une super édition l’an prochain ! Sinon, série de remerciements privés à Hélène, Tanuk, Noryu, et Kira.

LES PHOTOS DE L’ÉPITANIME 18

Les photos sont utilisables sous condition de laisser l’intégralité du logo visible. Si vous désirez une des photos en HD, contactez-nous avec la référence de la photo.

LES VIDÉOS DE L’ÉPITANIME 18